L'espace culturel

    

 

IL est conçu comme un outil de découverte au service du public, permettant de comprendre le site archéologique de Lillemer.

 

Le bourg de Lillemer est implanté sur l’un des quatre massifs rocheux qui dominent la baie du Mont-Saint-Michel et les marais de Dol. Des prospections archéologiques y ont montré l’existence d’un peuplement néolithique du Ve au III emillénaire avant J.-C.

Une entrée monumentale fait partie des découvertes, ainsi que des milliers de pièces lithiques et céramiques. Dans les marais environnants, grâce à la tourbe, l’état des découvertes est exceptionnel. Ont été mis au jour des chemins de planches et de branchages, des éléments végétaux, des graines, des objets domestiques… La nature du sol laisse espérer des découvertes importantes, notamment en matière d’anthropologie.

 

 

Des études récentes menées par l'INRAP puis le CNRS suggèrent, pour le néolithique moyen, une position de la butte proche de la confluence d'au moins deux profondes rias. Une vaste roselière parsemée de saules et d'aulnes s'étendait autour du promontoire. Un premier système de talus et de fossés de la période du néolithique moyen a été repéré en bas de pente, sur  presque quarante mètres de long. D'autres fouilles ont permis également d'identifier un second système de talus situé en contrebas de la route. Ces découvertes récentes sont très intéressantes pour les archéologues car les recherches antérieures ont principalement portées sur les monuments mégalithiques et peu de site avaient été étudiés jusqu'à présent sur l'habitat.

 A Lillemer, outre la présence d'une couche archéologique en place, localement conservée en arrière des talus, les marais environnants nous livrent aussi de précieuses indications sur les aménagements et les activités humaines aux abords immédiats de sites, qualifiés ici de sites centraux au niveau régional.

 Les campagnes de fouille des années précédentes ont mises au jour de découvrir les sols d'origine, les foyers, des vestiges de toutes sortes : planches, piquets, graines, objets domestiques, éléments végétaux... 

 

Découvert en 1995 et sondé en 2001, le site archéologique du Néolithique moyen de Lillemer (30 ha tout autour de la butte formée par la village), est inscrit dans un  programme de fouilles et de prospections thématiques financées par le ministère de la Culture, le Conseil Général et la municipalité. Cette nouvelle campagne de fouille 2008 durera tout le mois de juin et sur trois chantiers. Grâce à la tourbe, les vestiges sont en parfait état de conservation, et les différents travaux ont permis de confirmer l'existence d'un système d'enceinte néolithique étagé sur la butte de Lillemer. Pour la première fois, a été mise à jour une sépulture contenant les ossements d'un adulte. Cette inhumation en pleine terre pour une période aussi ancienne est exceptionnelle en Bretagne dont les sols acides ne permettent pas en général la bonne conservation des ossements.

Des grattoirs, percuteurs, morceaux de poterie ont été récupéré et dateraient autour de4 000 ans av. J.-C. "Ces nouvelles fouilles nous apporterons peut-être des éléments nouveaux car, au vu des comparaisons avec d'autres sites, de nombreuses questions restent en suspens.

On cherchera à finaliser les hypothèses, poursuivre les études, chercher avec méthode une cohérence entre tous les acquis.

 Il est ouvert aux memes horaires que celles de la mairie.

 Entrée libre

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×